Les différents procédés d'impression

En 2017, il existe de multiples façons d'imprimer.
Les plus répandues sont l’offset, l'impression numérique, l’héliogravure, la sérigraphie, la tampographie.
A côté de ces principales techniques existent la flexographie, la sublimation et le tissage.

L'offset est la technique d'impression la plus utilisée. Cette méthode résulte de la répulsion d'un corps liquide, en l’occurrence l'eau à un corps gras, en l’occurrence l'encre. Cette technique consiste en plusieurs passages sur le support à imprimer. Les journaux, les magazines, les flyers sont la plupart du temps imprimés en offset.

L'héliogravure est une technique d'impression en creux, utilisée principalement pour des grands tirages dû à son coût de revient, très élevé. Les cylindres métalliques utilisées sont d'une très grande largeur (plus de 2m). Elle sert notamment pour les magazines, les catalogues et les brochures. Sa qualité est très élevée et elle permet d'imprimer sur un grand nombre de matériaux : papier, bois, carton, plastiques, textiles...

La sérigraphie est un procédé d’impression directe. Elle exploite le principe du pochoir au travers une fine toile synthétique, (anciennement de la soie) c'est à dire que l'encre ne se dépose que sur les parties non bouchées de la trame.
Cette impression permet de déposer une grande quantité d'encre ce qui crée une belle intensité de couleur, même sur des supports foncés.
C'est le meilleur procédé à utiliser lorsqu'une impression couvrante et durable est nécessaire.

La tampographie est aussi un procédé d'impression indirect. Comme son nom l'indique, elle utilise le même principe que les tampons. Cela consiste à transférer l’encre contenue dans le creux d’un cliché sur un objet, grâce à un tampon transfert.
La tampographie est principalement utilisée pour des produits difficiles à imprimer de par leur forme ou leur taille (ex: appareils électroniques).

L’impression numérique, technologie beaucoup plus récente, est issue de la reprographie et des copieurs couleurs.
On trouve même maintenant des impressions numériques ”high-tech" de meilleure qualité que l’offset.
Réservé aux petits tirages, ce procédé est très rapide car sans étapes de plaques, cylindres et autres procédés de report.
Très souple, tous les supports, petits ou très grands formats sont imaginables, même à l’unité.

Partager cet article