cms

PHP, comment ça marche ?

Créé en 1994, PHP est devenu le langage de programmation le plus utilisé dans le web avec plus de 80% des sites existants. Il permet de gérer des sites « dynamiques ». Le contenu de la page est construit au moment de sa consultation et l'internaute dispose alors de l'information la plus à jour possible.

PHP constitue le langage de base des CMS les plus répandus sur le marché : WordPress, Drupal, Magento, Joomla.

Les scripts PHP sont exécutés côté serveur, c'est à dire sur la machine distante sur laquelle l'application WEB est installée. Ils génèrent ensuite du code HTML en général, qui est interprété et affiché par votre navigateur favori (Chrome, Firefox, Safari, …).

Mais concrètement à quoi ça sert ?

PHP est utilisé pour toute sorte de tâches :

  • Effectuer des calculs mathématiques sur des nombres, dates, …
  • Collecter et utiliser les données postées par l'internaute (paramètres de recherche dans un listing de produits, ajout au panier, envoi d'un formulaire de contact, connexion via login / mot de passe)
  • Dialoguer avec une base de données : enregistrer ou récupérer des données
  • Dialoguer avec des services externes : flux météo, webservices de disponibilité d'une centrale de réservation, API bancaire, ...
  • Générer des images, des fichiers pdf, XML
  • Envoyer des emails

Côté performance

Les langages de programmation sont en constantes évolution.... Et l'arrivée de PHP 7 marque un tournant avec l'ajout de nouvelles fonctionnalités, mais surtout avec des gains très importants en terme de performance.
On parle fréquemment de 50% de diminution du temps d'exécution CPU et autant de diminution de consommation mémoire du serveur.

D'après les premiers benchmarks effectués, l'impact selon le CMS utilisé peut être impressionnant :

  • Drupal serait 70% plus rapide
  • WordPress nécessite 4 fois moins d’instructions CPU et serait 2 fois plus rapide

Cette amélioration des performances se traduit par un meilleur temps de chargement des pages pour l'internaute et une capacité accrue du serveur à servir plus de requêtes par seconde. De quoi satisfaire les pics de trafic engendrés par votre toute dernière campagne web-marketing !

Partager cet article